Imprimer Télécharger au format PDF

Nommé directeur de l’IRA de Nantes au 1er novembre 2017, j’ai l’honneur de succéder à Monsieur Jean-Luc Guillemoto à qui je voudrai rendre hommage pour avoir veillé à renforcer la notoriété et la qualité de l’IRA. Je lui souhaite pleine réussite dans ses nouvelles fonctions.

Je suis très heureux de prendre le relais et suis conscient de la responsabilité qui m’est confiée. Mon parcours professionnel m’a permis d’exercer au sein de l’administration centrale, de collectivités locales et d’établissements publics, des fonctions diversifiées avec une volonté permanente de contribuer à la modernisation de l’action publique.

C’est animé de cette même volonté que j’assurerai mes nouvelles fonctions. Les écoles du service public, et les IRA en particulier, sont des outils privilégiés pour anticiper les évolutions et adapter leur offre de formation aux nouvelles exigences, notamment de simplifications, et aux impacts sur les procédures administratives des outils numériques. L’IRA doit prendre pleinement la mesure de ces évolutions pour offrir à chaque stagiaire, en formation initiale comme dans le cadre de la formation tout au long de la vie, les contenus les plus pertinents pour lui permettre de s’inscrire avec compétence dans le cadre d’une action des services publics efficiente.             

Enfin l’IRA doit renforcer son ouverture :

  • à son environnement immédiat en favorisant les partenariats avec d’autres structures de formation participant à un même écosystème ;

  • en rapprochant le fonctionnaire stagiaire de la population, en maintenant les actions citoyennes et en s’engageant en faveur du principe d’égalité contre les discriminations ;

  • en s’inscrivant activement dans les actions de mutualisation et d’échanges avec les autres écoles de service public au premier rang desquelles les autres IRA.

Je m’engagerai, avec l’ensemble des agents de l’IRA de Nantes, dans la démarche de recherche de la qualité de nos actions pour répondre à l’exigence croissante de la société à l’égard des acteurs publics.    

 

Le directeur de l’IRA

Jean-Louis DONZ